Dermatite atopique : le lébrikizumab démontre son efficacité dans un essai de phase IIb

  • Guttman-Yassky E & al.
  • JAMA Dermatol
  • 26 févr. 2020

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le lébrikizumab, un anticorps monoclonal anti-IL-13, est associé à des améliorations cliniques chez les patients atteints d’une dermatite atopique, selon les résultats d’un essai de phase IIb.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le lébrikizumab pourrait représenter une nouvelle option de traitement potentiellement utile, si ces résultats sont répliqués dans des essais de phase III.

Principaux résultats

  • Le lébrikizumab a été associé à des améliorations plus importantes de l’indice d’étendue et de gravité de l’eczéma (Eczema Area and Severity Index), par rapport au placebo.
    • -41,1 % pour le placebo.
    • -62,3 % pour le lébrikizumab à raison de 125 mg toutes les 4 semaines (P = 0,02, par rapport au placebo).
    • -69,2 % pour le lébrikizumab à raison de 250 mg toutes les 4 semaines (P = 0,002, par rapport au placebo).
    • -72,1 % pour le lébrikizumab à raison de 250 mg toutes les 2 semaines (P 
  • Des événements indésirables liés au traitement ont été signalés chez :
    • 46,2 % des patients ayant reçu le placebo ;
    • 57,5 % des patients ayant reçu le lébrikizumab à raison de 125 mg toutes les 4 semaines ;
    • 48,8 % des patients ayant reçu le lébrikizumab à raison de 250 mg toutes les 4 semaines ; et
    • 61,3 % des patients ayant reçu le lébrikizumab à raison de 250 mg toutes les 2 semaines.

Protocole de l’étude

  • 280 patients atteints d’une dermatite atopique ont été affectés de manière aléatoire au placebo (n = 52) ou au lébrikizumab à raison de 125 mg toutes les 4 semaines (n = 73), de 250 mg toutes les 4 semaines (n = 80) ou de 250 mg toutes les 2 semaines (n = 75).
  • Financement : Dermira, Inc.

Limites

  • Groupes de traitement de taille relativement faible.