Dépistage du CCR : quand arrêter ?

  • Cenin DR & al.
  • Clin Gastroenterol Hepatol
  • 22 mai 2020

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une simulation suggère l’âge auquel les tests immunochimiques fécaux (TIF) biennaux pour le dépistage du cancer colorectal (CCR) peuvent être arrêtés chez certains groupes de patients.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les recommandations suggèrent généralement un dépistage entre 50 et 74 ans, mais elles ne tiennent pas compte de l’hétérogénéité de la population.
  • Ce nouveau modèle prend en compte l’âge, le sexe, le statut des comorbidités et les antécédents de dépistage.

Protocole de l’étude

  • Le modèle de microsimulation MISCAN-Colon a été utilisé.
  • Le modèle a examiné des cohortes individuelles et les a comparées aux risques et aux bénéfices du dépistage dans une population dans un état de santé moyen ayant fait l’objet d’un dépistage parfait depuis l’âge de 50 ans.
  • Les âges d’arrêt étaient ceux qui permettaient d’obtenir un bénéfice similaire à 1 dépistage supplémentaire entre 74 et 76 ans dans le groupe en bonne santé.
  • Le modèle présupposait un contexte canadien.
  • Financement : Action Cancer Ontario

Principaux résultats

  • Certaines personnes pourraient retirer un bénéfice d’un dépistage jusqu’à l’âge de 76–90 ans, notamment les personnes sans comorbidité, les personnes naïves de dépistage ou celles dont la dernière coloscopie remonte à 15 ans et qui ne présentent pas de comorbidités sévères.
  • Les femmes sans pathologie comorbide qui n’ont jamais fait l’objet d’un dépistage pourraient faire l’objet d’un dépistage initial jusqu’à l’âge de 90 ans. Les hommes présentant des caractéristiques similaires pourraient faire l’objet d’un dépistage initial jusqu’à l’âge de 88 ans.
  • Les personnes présentant des comorbidités sévères et des antécédents de dépistage par TIF parfaits ou presque parfaits peuvent arrêter le dépistage à l’âge de 66 ans ou avant.

Limites

  • Simulation.