Dépistage du CCR : les mesures incitatives financières n’entraînent pas d’augmentation globale du taux de dépistage

  • Green BB & al.
  • JAMA Netw Open
  • 3 juil. 2019

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une récompense de 10 $ ou la participation à une loterie a entraîné une augmentation du recours aux kits de dépistage par test immunochimique fécal (TIF) envoyés par courrier, mais pas du taux global de dépistage du cancer colorectal (CCR).

Pourquoi est-ce important ?

  • Des mesures incitatives financières pourraient réduire la disparité du dépistage du CCR dans les populations défavorisées.

Protocole de l’étude

  • 838 personnes qui devaient faire l’objet d’un dépistage du CCR, mais qui n’avaient aucun antécédent de CCR, ont été affectées de manière aléatoire pour recevoir jusqu’à 3 courriers standards, 3 courriers avec une récompense garantie de 10 $ en espèces après la réalisation du dépistage ou 3 courriers avec une participation à 1 loterie donnant 1 chance sur 10 de gagner 50 $.
  • Financement : Institut national américain du cancer (National Cancer Institute).

Principaux résultats

  • Au cours des 6 mois suivants, aucune différence significative n’a été observée au niveau du taux de recours au dépistage du CCR dans les 3 groupes (argent : 76,7 % ; loterie : 74,6 % ; courriers uniquement : 71,5 % ; P = 0,11).
  • En ce qui concerne le recours au TIF, comparativement aux courriers uniquement, une augmentation significative du pourcentage de recours a été observée dans le groupe argent (+7,7 % ; IC à 95 % : 0,3–15,1 %) et dans le groupe loterie (+7,1 % ; IC à 95 % : -0,2 % à 14,3 % ; P = 0,04).
  • Chez les patients bénéficiaires de Medicaid, les mesures incitatives financières (l’argent et la loterie combinés) ont entraîné une augmentation nette du recours au TIF de 37,7 % (IC à 95 % : 11,0–64,3 %), contre 5,6 % (IC à 95 % : -0,9 % à 12,2 %) pour les autres types d’assurance.

Limites

  • Étude basée sur des questionnaires de dépistage envoyés par courrier.