Dépistage du cancer colorectal : une nouvelle déclaration de recommandations vise à trancher les désaccords

  • Qaseem A & al.
  • Ann Intern Med
  • 5 nov. 2019

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La nouvelle déclaration d’orientation du Collège américain des médecins (American College of Physicians, ACP) aborde le dépistage du cancer colorectal (CCR) chez les adultes asymptomatiques à risque moyen.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les recommandations actuelles concernant l’âge du dépistage, les intervalles de dépistage et les méthodes recommandées sont contradictoires.

Points clés

  • La déclaration d’orientation a été adaptée à partir d’une revue des recommandations nationales, publiées en anglais entre le 1er juin 2014 et le 28 mai 2018, disponibles dans la bibliothèque du Centre d’échange des recommandations nationales (National Guideline Clearinghouse) ou la bibliothèque du Réseau international des recommandations (Guidelines International Network), ainsi que de 3 recommandations souvent utilisées dans la pratique clinique.
  • Tous les patients doivent faire l’objet d’une évaluation personnalisée du risque de CCR. Le risque élevé est caractérisé par des antécédents familiaux de CCR, une maladie inflammatoire chronique de l’intestin de longue durée, certaines maladies génétiques, ou des antécédents de CCR ou de polypes adénomateux.
  • Les adultes à risque moyen doivent faire l’objet d’un dépistage entre 50 et 75 ans.
  • Les médecins doivent discuter des différentes méthodes de dépistage avec les patients, notamment des bénéfices, des risques, des coûts, de la fréquence du dépistage, ainsi que de la disponibilité et des préférences des patients. Les options de dépistage comprennent les tests immunochimiques fécaux (TIF) ou les tests de sang occulte fécal à base de gaïac à haute sensibilité tous les 2 ans, une coloscopie tous les 10 ans, ou une sigmoïdoscopie avec endoscope flexible tous les 10 ans associée à un TIF tous les 2 ans.
  • Le dépistage peut être arrêté après 75 ans ou lorsque l’espérance de vie du patient est inférieure à 10 ans.