Dépistage des seins denses : l’IRM mammaire abrégée se montre supérieure à la TMN

  • JAMA

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’imagerie par résonance magnétique (IRM) mammaire abrégée était associée à une meilleure détection du cancer du sein que la tomosynthèse mammaire numérique (TMN, ou mammographie 3D), dans le cadre de l’essai EA1141, mené auprès de femmes à seins denses qui ont fait l’objet d’un dépistage.

Pourquoi est-ce important ?

  • Éditorial : Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires avant une adoption généralisée, l’IRM mammaire abrégée se révèle prometteuse, en tant qu’alternative moins coûteuse et moins longue à l’IRM conventionnelle pour les seins denses.
  • Elle nécessite également l’utilisation de gadolinium comme produit de contraste.

Protocole de l’étude

  • Une étude de cohorte transversale a été menée auprès de femmes ayant des seins denses, qui ont fait l’objet d’une mammographie de dépistage par TMN et d’une IRM abrégée. L’ordre des dépistages était randomisé et les résultats étaient lus de manière indépendante afin d’exclure tout biais d’interprétation.
  • Critère d’évaluation principal : le taux de détection de cancer invasif par biopsie.
  • Financement : Instituts nationaux américains de la santé (National Institutes of Health, NIH) ; Bracco Diagnostics Inc.

Principaux résultats

  • L’IRM abrégée a détecté un cancer du sein invasif chez l’ensemble des 17 patientes qui en étaient atteintes, et un carcinome canalaire in situ (CCIS) chez 5 femmes atteintes sur 6.
  • La TMN a détecté 7 cancers du sein invasifs sur 17 et 2 CCIS sur 6.
  • L’IRM abrégée présentait un meilleur taux de détection du cancer invasif : 11,8, contre 4,8 pour 1 000 femmes atteintes avec la TMN, soit une différence de 7 (P selon le test exact de McNemar = 0,002).
  • La sensibilité de l’IRM abrégée était de 95,7 %, contre 39,1 % pour la TMN (P = 0,001) ; sa spécificité était de 86,7 %, contre 97,4 % pour la TMN (P 

Limites

  • La spécificité de l’IRM abrégée est faible.