Découverte d'antibiotiques de synthèse présentant un mécanisme d'action inédit

  • Luther A et coll.
  • Nature
  • 23 oct. 2019

  • Par Priscilla Lynch
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle famille d'antibiotiques de synthèse présentant une activité antimicrobienne anti-Gram négatif à large spectre a été découverte.

Une étude publiée dans Nature relate la découverte et la caractérisation de ces nouveaux antibiotiques, qui tirent parti de l'échafaudage de produits naturels. Les antibiotiques chimères contiennent un macrocycle peptidique en épingle à cheveux β lié au macrocycle présent dans la famille de produits naturels incluant la polymyxine et la colistine.

Ces antibiotiques sont bactéricides. Leur mécanisme d'action passe par la liaison à la fois au lipopolysaccharide et au principal composant (BamA) du complexe de repliement en tonneau β (BAM) qui est nécessaire pour le pliage et l'insertion des protéines en tonneau β dans la membrane externe des bactéries Gram négatif. Une fois qu'ils ont ciblé cette protéine membranaire externe essentielle, les antibiotiques détruisent l'intégrité des membranes bactériennes, entraînant l'éclatement des cellules.

Les chercheurs déclarent que des dérivés extrêmement optimisés de ces antibiotiques d'un genre nouveau montrent une forte activité contre les pathogènes multirésistants, y compris tous les membres Gram négatif des pathogènes ESKAPE. Ces dérivés présentent en outre des propriétés pharmaceutiques favorables et viennent à bout de la résistance à la colistine aussi bien in vitro qu'in vivo, selon ces chercheurs.

Le principal antibiotique candidat est en cours d'étude toxicologique préclinique.

Cette découverte pourrait permettre de traiter les infections par les pathogènes Gram négatif menaçant le pronostic vital et répondre ainsi à un besoin médical non satisfait majeur, selon les chercheurs.