De plus en plus de médecins, de moins en moins de praticiens et des déserts toujours plus désertiques !

  • F.H.

  • JIM Actualités métier
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Paris, le mercredi 5 décembre 2018 - Le Conseil national de l'Ordre des médecins publie l'Atlas 2018 de la démographie médicale.
Ces travaux mettent en évidence que si le nombre de médecins inscrits au tableau de l'Ordre est en augmentation (296 755 au 1er janvier 2018, +2% par rapport à 2017), et si le nombre de médecins en activité régulière n'est qu'en légère baisse (-0,1%), ce recul s'inscrit dans une diminution continue qui a atteint 10 % depuis 2010 !

Cette tendance concerne en premier lieu les médecins généralistes. S'ils étaient 94 261 en activité régulière en 2010, ils ne sont plus que 87 801 en 2018, soit une baisse de 7,3% depuis 2010 (0,4% depuis 2017).

Les médecins ont par ailleurs de plus en plus les yeux de Chimène pour l'exercice salarié, ce qui coïncide avec une diminution du nombre de médecins en équivalent temps plein dans notre pays. C'est le mode d'exercice choisi par 47% des médecins en 2017, soit 5 points de plus qu'en 2010.

Les mesures incitatives ont prouvé leur inefficacité