De nouvelles recommandations ont été publiées concernant la prophylaxie antibactérienne chez les receveurs pédiatriques d’une GCSH


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

De nouvelles recommandations de pratique clinique (RPC) pour l’administration d’une prophylaxie antibactérienne systémique chez les patients cancéreux pédiatriques et les patients ayant reçu une greffe de cellules souches hématopoïétiques (GCSH) a été publiée dans la revue Clinical Infectious Diseases.

D’après une revue systématique de 114 essais randomisés portant sur la prophylaxie par antibiotiques, un panel d’experts internationaux et pluridisciplinaires a fait les recommandations suivantes :

  1. Envisager l’administration d’une prophylaxie antibactérienne systémique (PAS) chez les enfants atteints d’une leucémie myéloïde aiguë (LMA) et d’une leucémie lymphoblastique aiguë (LLA) en rechute recevant une chimiothérapie intensive qui devrait conduire à une neutropénie sévère (numération absolue des neutrophiles inférieure à 500/ul) d’une durée minimale de 7 jours (recommandation faible, données probantes de haute qualité).
  2. Ne pas utiliser de PAS pour les enfants dont le traitement ne devrait pas conduire à une neutropénie sévère d’une durée minimale de 7 jours (recommandation forte, données probantes de qualité modérée).
  3. Une PAS ne doit pas être utilisée systématiquement pour les enfants recevant une chimiothérapie d’induction pour une LLA nouvellemment diagnostiquée (recommandation faible, données probantes de faible qualité).
  4. Une PAS ne doit pas être utilisée systématiquement pour les enfants faisant l’objet d’une auto-GCSH (recommandation faible, données probantes de qualité modérée).
  5. Une PAS ne doit pas être utilisée systématiquement pour les enfants faisant l’objet d’une allo-GCSH (recommandation faible, données probantes de qualité modérée).
  6. La lévofloxacine est l’agent privilégié pour une PAS (recommandation forte, données probantes de qualité modérée).
  7. L’administration doit être limitée à la période prévue de la neutropénie sévère (recommandation faible, données probantes de faible qualité).