De nouvelles orientations sont publiées pour le traitement de la TB pharmacorésistante chez l’enfant et l’adolescent


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le Bureau régional de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’Europe a publié un avis d’experts sur la prise en charge de la tuberculose pharmacorésistante (TB-PR) chez l’enfant et l’adolescent. Les orientations sont étayées par un commentaire publié dans la revue The Lancet.

Le groupe d’experts de l’OMS recommande que, pour établir un diagnostic de TB, tous les efforts doivent être faits pour confirmer la TB sur le plan bactériologique et établir un profil de sensibilité aux médicaments. Cependant, a-t-il précisé, il se pourrait qu’un diagnostic clinique sans confirmation bactériologique soit fréquemment nécessaire chez les plus jeunes enfants, avec un schéma thérapeutique élaboré en fonction du profil de résistance aux médicaments du cas source.

Pour le traitement de la TB multirésistante, le document recommande un schéma entièrement par voie orale pour éviter de recourir à des injections régulières. Au moins quatre médicaments efficaces doivent être utilisés au début du traitement (composé de médicaments appartenant aux groupes A et B de l’OMS), avec du délamanid si nécessaire pour élaborer un schéma thérapeutique adéquat.

Les orientations indiquent actuellement que les données sont limitées sur l’utilisation de la bédaquiline chez l’enfant de moins de six ans et sur l’utilisation du délamanid chez l’enfant de moins de trois ans.

Un article de modélisation publié en 2019 a suggéré que 14,1 % des enfants infectés par la TB dans la Région européenne le sont par des souches multirésistantes, ce qui représente la proportion la plus élevée au monde.