De nouvelles données européennes montrent des taux préoccupants de vaccination contre la grippe


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les nouveaux chiffres du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control, ECDC) et de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) montrent une baisse préoccupante de la vaccination contre la grippe au cours des sept dernières années.

Dans le premier bilan détaillé de la couverture du vaccin contre la grippe saisonnière dans la Région européenne de l’OMS, les organisations ont découvert que seul un tiers des personnes âgées sont vaccinées dans la moitié des pays étudiés.

De manière globale, les taux de vaccination se sont avérés faibles chez les groupes à risque. La couverture chez les personnes atteintes de maladies chroniques s’est avérée inférieure à 40 % dans la plupart des pays. Parmi les professionnels de santé, la majorité des pays ont rapporté des taux faibles descendant jusqu’à 40 %. Chez les jeunes enfants, la couverture a varié de 80 % à 1 % seulement. Même si 90 % des pays disposaient de recommandations en matière de vaccination pour les femmes enceintes, la moitié des pays ont rapporté un taux de vaccination inférieur à 10 %.

La baisse de la couverture a été attribuée aux difficultés d’approvisionnement en vaccins, à l’insouciance, au manque de confiance vis-à-vis des vaccins et des autorités sanitaires, au fait que les professionnels de santé ne recommandent pas la vaccination et aux obstacles relatifs à l’accessibilité.

Le Dr Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, a qualifié la situation de « préoccupation grave » et a exhorté les pays européens à accroître la couverture vaccinale afin d’atteindre l’objectif d’un taux de vaccination de 75 % chez les personnes âgées et les autres groupes à risque.