DDW 2019—Les piles boutons entraînent un risque de lésions gastriques chez l’enfant


  • Sean Henahan
  • Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

  • Lorsqu’un enfant ingère une pile bouton (PB), une approche d’attente vigilante peut s’avérer trop prudente.
  • L’endoscopie doit être utilisée plus fréquemment.

Pourquoi est-ce important 

  • La question de savoir si une PB ingérée par un enfant doit être retirée et à quel moment elle doit l’être reste controversée.
  • L’ingestion d’une PB par l’œsophage peut causer des lésions pouvant mettre en jeu le pronostic vital.
  • La Société nord-américaine de gastroentérologie pédiatrique (North American Society for Pediatric Gastroenterology) recommande l’observation seule lorsqu’un cas de PB gastrique se présente dans les 2 heures, si la PB a un diamètre ≤ 20 mm et si l’enfant a ≥ 5 ans.

Protocole de l’étude 

  • Étude de cohorte rétrospective par examen de dossiers médicaux dans 4 centres de soins tertiaires en pédiatrie visant à identifier des cas de PB gastrique et à rapporter les résultats endoscopiques de patients âgés de 18 ans au maximum.
  • Les données démographiques, radiographiques, endoscopiques et celles relatives aux complications qui en ont résulté ont été évaluées au moyen d’un questionnaire.
  • L’étude a évalué 68 cas d’ingestion de PB, de janvier 2014 à mai 2018.

Principaux résultats

  • Une PB gastrique a été extraite par voie endoscopique chez 22 patients.
    • Parmi ces patients, 59 % étaient de sexe masculin et étaient âgés en moyenne de 3,21 ans.
    • La moitié des patients étaient symptomatiques.
  • Au moment de l’extraction par voie endoscopique, 86 % des cas avaient rapporté des signes visuels de lésions des muqueuses.
  • Les lésions ont été documentées dans la région antrale de l’estomac chez 40 % des patients.
  • Un enfant de 9 ans présentait une perforation gastrique avec un pneumopéritoine, une complication grave résultant de la présence d’une pile logée dans l’antrum.
  • La durée moyenne d’hospitalisation entre l’admission et la sortie de l’hôpital était de 11,8 heures.

Limites 

  • Étude rétrospective de petite envergure.