Dans le cadre du cancer rectal localement avancé, le traitement néoadjuvant total pourrait être inefficace

  • EClinicalMedicine

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le traitement néoadjuvant total (TNT) ne semble pas apporter de bénéfice de survie, par rapport au traitement néoadjuvant par radiochimiothérapie (RCTn), dans le cadre du cancer rectal localement avancé.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les résultats suggèrent que les cliniciens évitent de recourir à l’utilisation systématique du TNT chez ces patients, jusqu’à ce que les résultats des essais randomisés PROSPECT ou NRG-GI002 ne démontrent une efficacité.

Protocole de l’étude

  • Un appariement selon les scores de propension a été réalisé selon un rapport de 2:1 (372 TNT, 707 RCTn).
  • Le TNT consistait en une chimiothérapie d’induction multiagent instaurée au moins deux mois avant la radiothérapie, suivie d’une RCT préopératoire sans chimiothérapie adjuvante.
  • La RCTn consistait en une radiothérapie et une chimiothérapie préopératoires instaurées à deux semaines d’intervalle, suivies d’une chirurgie avec ou sans chimiothérapie adjuvante.
  • Financement : aucun.

Principaux résultats

  • Le TNT et la RCTn ont été associés à une courbe de Kaplan-Meier similaire pour la survie globale (SG ; P = 0,16).
  • La SG à 5 ans n’a pas atteint le seuil de signification statistique (78,5 % contre 73,6 % ; P = 0,20).
  • La régression multivariée à risques proportionnels de Cox n’a montré aucune association entre la SG et le TNT, par rapport à la RCTn (rapport de risque [RR] : 1,21 ; P = 0,25).
  • Le TNT était associé à un taux de réponse pathologique complète numériquement plus élevé, mais n’a pas atteint le seuil de signification statistique (16,9 % contre 13,1 % ; P = 0,12).
  • La régression logistique multivariée n’a montré aucune association statistiquement significative entre le TNT et la réponse pathologique complète (rapport de cotes [RC] : 1,36 ; P = 0,13) ou la marge de résection circonférentielle (RC : 1,77 ; P = 0,19).

Limites

  • Analyse rétrospective.