Dans le cadre du cancer gastrique avancé, un traitement anti-PD-1 combiné se montre prometteur

  • Lancet Oncol

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Dans le cadre du traitement de première ou de deuxième intention du cancer gastrique avancé, l’association lenvatinib et pembrolizumab a obtenu un taux de réponse plus élevé que celui observé avec l’un ou l’autre de ces médicaments seuls, lors d’études précédentes.

Pourquoi est-ce important ?

  • De nombreux cancers gastriques avancés sont résistants ou ne répondent pas aux médicaments anti-protéine 1 de mort cellulaire programmée (Programmed cell Death protein 1, PD-1), ce qui souligne la nécessité de recourir à des traitements combinés.

Protocole de l’étude

  • Un essai de phase II à groupe unique a été mené en ouvert au Japon (n = 29).
  • Financement : MSD.

Principaux résultats

  • Sur 29 patients, 26 présentaient un score d’état général du Groupe coopératif d’experts en oncologie de la côte est des États-Unis (Eastern Cooperative Oncology Group) de 0.
  • 48 % ont reçu le traitement en première intention, 52 % en deuxième intention.
  • La durée de suivi médiane était de 12,6 mois.
  • La survie sans progression (SSP) médiane était de 7,1 mois.
  • Sur les 29 patients, 20 (69 %) ont présenté une réponse objective.
    • Le taux de réponse était similaire avec les traitements de première et de deuxième intention.
  • Tous les patients ont obtenu un contrôle de la maladie.
  • Les événements indésirables liés au traitement de grade 3 comprenaient l’hypertension (38 %), la protéinurie (17 %) et la baisse de la numération plaquettaire (7 %).
  • Aucun événement indésirable lié au traitement de grade 4, aucun événement indésirable grave lié au traitement et aucun décès lié au traitement n’a été observé.

Limites

  • Essai monocentrique mené en ouvert.