CVSEM : la réalisation d’une CR avant la progression permet d’obtenir de meilleurs résultats de survie

  • Soria F & al.
  • World J Urol
  • 31 août 2018

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients atteints d’un cancer de la vessie sans envahissement musculaire (CVSEM) de haut grade qui ont fait l’objet d’une cystectomie radicale (CR) avant de présenter une progression obtiennent une meilleure survie que les patients ayant présenté une progression avant ou au moment de la CR.
  • La taille de la tumeur et la présence d’un carcinome in situ (CIS) concomitant au moment du diagnostic étaient des facteurs prédictifs indépendants d’une CR.

Pourquoi est-ce important ?

  • Identifier les facteurs prédictifs d’une CR peut permettre de mieux déterminer quels patients doivent bénéficier d’une CR précoce.

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée auprès de 2 451 patients atteints d’un CVSEM de haut grade ayant reçu un traitement initial par le bacille de Calmette-Guérin (BCG).
  • Financement : aucun.

Principaux résultats

  • 20,8 % des patients ont fait l’objet d’une CR.
  • Les patients présentant une tumeur d’au moins 3 cm ou un CIS ont fait l’objet d’une CR plus précoce (RR : 1,75 et 1,64, respectivement ; P 
  • Les patients ayant fait l’objet d’une CR avant la progression ont démontré une meilleure survie que ceux ayant progressé avant ou au moment de la CR (82 %, contre 47 % et 60 %, respectivement ; P 
  • Chez les patients ayant progressé avant ou au moment de la chirurgie (n = 337), le moment auquel la CR a été réalisée n’était pas associé au risque de progression au moment de la CR (RR : 1,19 ; P = 0,27).
  • Les patients présentant une tumeur d’au moins 3 cm ou plusieurs tumeurs (RR : 1,71 [P = 0,002] et 1,79 [P = 0,001], respectivement) et ceux présentant une tumeur d’au moins 3 cm ou un CIS concomitant (RR : 1,79 [P = 0,001] et 1,53 [P = 0,02], respectivement) ont fait l’objet d’une cystectomie plus précoce avec statut T3/T4 ou N+.
  • Les patients présentant une maladie de stade T3/T4 ou N+ ou un CIS au moment de la cystectomie ont obtenu une survie spécifique à la maladie plus courte (RR : 4,38 et 2,39 ; P 

Limites

  • Conception rétrospective.