CVEM : un schéma néoadjuvant MVAC à dose dense permet d’obtenir de meilleurs résultats oncologiques

  • Peyton CC & al.
  • JAMA Oncol
  • 30 août 2018

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’un cancer de la vessie avec envahissement musculaire (CVEM) qui faisaient l’objet d’une cystectomie radicale (CR), une association néoadjuvante à base de méthotrexate, vinblastine, doxorubicine et cisplatine (MVAC) à dose dense a été associée à un taux plus élevé de réponse complète et de contrôle de la maladie que l’association gemcitabine et cisplatine.
  • En termes de SG, il n’y avait aucune différence significative entre MVAC à dose dense et l’association gemcitabine et cisplatine.
  • Le taux de réponse complète était similaire entre le traitement néoadjuvant à base de gemcitabine et carboplatine et la CR seule.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les recommandations suggèrent l’utilisation d’une chimiothérapie néoadjuvante (CTNA) chez les patients atteints d’un CVEM, mais les données comparant les résultats oncologiques des différents schémas sont limitées.
  • Ces résultats indiquent qu’un schéma MVAC à dose dense permettrait d’obtenir de meilleurs résultats et justifient que des essais prospectifs soient menés.

Protocole de l’étude

  • 824 patients atteints d’un cancer de la vessie de stade clinique supérieur ou égal à T2N0M0 ont fait l’objet d’une CR.
  • Financement : Institut national du cancer (National Cancer Institute).

Principaux résultats

  • 332 patients ont reçu une CTNA : 61,4 % ont reçu l’association gemcitabine et cisplatine, 10,0 % ont reçu l’association gemcitabine et carboplatine, et 14,0 % ont reçu le schéma MVAC à dose dense.
  • La durée médiane de suivi des patients recevant une CTNA était de 13,8 mois.
  • Pour MVAC à dose dense, gemcitabine et cisplatine, et gemcitabine et carboplatine :
    • Le taux de revue du stade à la baisse était de 52,2 %, 41,3 % et 27,0 %, respectivement.
    • Le taux de réponse complète était de 41,3 %, 24,5 % et 9,4 %, respectivement (Pbilatéral 
  • Chez les patients ayant fait l’objet d’une CR sans CTNA, le taux de réponse complète était de 10,7 %.
  • À l’analyse après un appariement selon les scores de propension, les patients recevant le schéma MVAC à dose dense étaient plus susceptibles de faire l’objet d’une revue du stade à la baisse (RC : 1,62 ; P = 0,03) et d’obtenir une réponse complète (RC : 1,52 ; P = 0,05) que ceux recevant l’association gemcitabine et cisplatine.
  • Le schéma MVAC à dose dense n’apportait pas d’amélioration significative de la SG, comparativement au schéma gemcitabine et cisplatine.

Limites

  • Conception rétrospective.