CTC : continuer à fumer après une RT est associé à une récidive et à une survie défavorable

  • Radiother Oncol

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une revue systématique et méta-analyse suggère que le fait de continuer à fumer après une radiothérapie (RT) est associé à une récidive et à une survie défavorable chez les patients atteints d’un cancer de la tête et du cou (CTC).

Pourquoi est-ce important ?

  • Le sevrage tabagique doit être vivement encouragé après un diagnostic de CTC.

Principaux résultats

  • Le fait de continuer à fumer était associé à un risque accru de mortalité (risque relatif [RR] : 1,85 ; P 
  • Une synthèse qualitative suggère que le fait de continuer à fumer est associé à une augmentation des toxicités tardives, mais pas des toxicités aiguës.

Protocole de l’étude

  • La méta-analyse a inclus 24 études (6 332 patients atteints d’un carcinome épidermoïde de la cavité buccale, du larynx ou du pharynx).
  • Financement : Aucune.

Limites

  • La majorité des études incluses dans la méta-analyse étaient rétrospectives.
  • Hétérogénéité des études incluses.