CTC : au-delà de deux ans, la surveillance après une RT définitive s’avère peu rentable

  • Ng SP & al.
  • Cancer
  • 12 févr. 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Après deux ans, l’imagerie de surveillance est associée à un rapport coût/bénéfice élevé chez les patients atteints d’un cancer de la tête et du cou (CTC) et traités par radiothérapie (RT) définitive.

Pourquoi est-ce important ?

  • Des études récentes ont remis en question la nécessité des examens d’imagerie de routine chez les patients asymptomatiques ayant obtenu une réponse complète à la RT.

Principaux résultats

  • La durée de suivi médiane par imagerie était de 59 mois.
  • 12,6 % (n = 190) des patients ont présenté une récidive.
    • 62,6 % des récidives ont été détectées cliniquement.
    • 37,4 % ont été détectées par imagerie.
  • Sur les 133 événements survenus sous 2 ans (70 %), 75 ont été détectés cliniquement et 58 par imagerie.
  • Sur les 57 événements de récidive survenus après 2 ans, 44 ont été détectés cliniquement et 13 par imagerie.
  • Les récidives détectées cliniquement ont été identifiées plus tardivement que les récidives détectées par imagerie (médiane : 16 contre 11 mois ; P 
  • Les patients présentant une récidive détectée par imagerie étaient moins susceptibles de faire l’objet d’un traitement de rattrapage, comparativement aux patients présentant une récidive détectée cliniquement (RC : 0,35 ; P = 0,0015).
  • La détection clinique et la détection par imagerie des récidives étaient associées à une SG similaire (P = 0,5461).
  • Après 2 ans de suivi sans maladie, une moyenne de 1 539 actes d’imagerie par patient était nécessaire pour détecter 1 récidive rattrapable.

Protocole de l’étude

  • 1 508 patients atteints d’un CTC, traités par RT définitive et ayant obtenu un intervalle sans maladie, ont été inclus.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Limites

  • Étude rétrospective réalisée dans un seul établissement.