CSTN : une méta-analyse belge découvre une RCp accrue avec la CTNA à base de platine

  • Poggio F & al.
  • Ann Oncol
  • 4 juin 2018

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Selon une méta-analyse, la chimiothérapie néoadjuvante (CTNA) à base de platine pour le traitement du cancer du sein triple négatif (CSTN) est associée à des taux accrus de réponse complète pathologique (RCp), mais avec des toxicités hématologiques plus importantes.

Pourquoi est-ce important ?

  • Une méta-analyse suggère une révision des directives ne recommandant pas la CTNA à base de platine pour le traitement du CSTN.

Conception de l’étude

  • Méta-analyse de neuf essais contrôlés randomisés (ECR ; n = 2 109) après une recherche menée dans les bases de données Medline et Web of Science ainsi que dans les actes de conférence.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • La CTNA à base de platine a augmenté le taux global de RCp, passant de 37,0 % à 52,1 % (RC : 1,96 ; P 
  • La CTNA à base de platine a augmenté le taux de RCp, même après avoir limité l’analyse à trois ECR utilisant le même schéma de CTNA (RC : 2,53 ; P = 0,003).
  • Le carboplatine compris dans la CTNA à base de platine n’a pas été associé à des taux de RCp supérieurs spécifiquement chez les patientes présentant une mutation de BRCA.
  • La CTNA à base de platine n’a pas augmenté la survie sans événement ou la SG.
  • Les toxicités hématologiques de grades 3 et 4 étaient supérieures avec la CTNA à base de platine :
    • Neutropénie, RC : 3,19 (IC à 95 % : 1,55–6,54) ;
    • Anémie, RC : 15,01 (IC à 95 % : 4,86–46,30) ;
    • Thrombocytopénie, RC : 8,32 (IC à 95 % : 2,88–23,98).

Limites

  • Hétérogénéité importante entre les ECR.