CSTN : un inhibiteur des kinases angiogéniques/Aurora A s’avère efficace dans un essai de phase II

  • Diamond JR & al.
  • Breast Cancer Res
  • 2 août 2018

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • ENMD-2076, un inhibiteur des kinases angiogéniques/Aurora A innovant, a permis d’obtenir un taux de bénéfice clinique (TBC) à six mois de 16,7 % dans un essai de phase II mené auprès de patientes atteintes d’un cancer du sein triple négatif localement avancé ou métastatique (CSTNa/CSTNm).

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces résultats justifient le passage à un essai de phase III.

Protocole de l’étude

  • Un essai de phase II multicentrique, à bras unique, a été mené auprès de patientes (n = 41) atteintes d’un CSTNa ou d’un CSTNm, ayant précédemment reçu une à trois lignes de chimiothérapie pour une maladie avancée.
  • ENMD-2076 a été administré par voie orale à raison de 250 mg une fois par jour, avec une administration continue en cycles de 4 semaines, jusqu’à la progression de la maladie ou l’apparition de toxicités inacceptables.
  • Le TBC était défini comme une réponse complète, une réponse partielle ou une maladie stable pendant 24 semaines ou plus.
  • Financement : NIH ; CASI Pharmaceuticals.

Principaux résultats

  • Le TBC était de 16,7 % (IC à 95 % : 6–32,8 %) sur six mois et de 27,8 % (IC à 95 % : 14–45,2 %) sur quatre mois.
  • La durée moyenne du bénéfice était de 6,5 cycles.
  • Les événements indésirables les plus fréquents étaient l’hypertension, la fatigue, la diarrhée et les nausées.
  • ENMD-2076 a entraîné une réduction de la prolifération des cellules (Ki-67) et de la densité des microvaisseaux, entre avant et après le traitement, chez la majorité des huit patientes évaluées, et une augmentation de l’expression de p53 et p73 chez une patiente évaluée.

Limites

  • Pas de groupe témoin.
  • Échantillon de petite taille.