CSTN précoce : un taux élevé de LITs prédit une meilleure survie dans une analyse groupée

  • Loi S & al.
  • J Clin Oncol
  • 16 janv. 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un taux plus élevé de lymphocytes infiltrant les tumeurs stromaux (LITs) est un facteur prédictif positif d’amélioration de la survie chez les femmes atteintes d’un cancer du sein triple négatif (CSTN) de stade précoce, qui font l’objet d’une chimiothérapie à base d’anthracyclines, avec ou sans taxanes.
  • Chez les patientes à ganglions négatifs présentant un taux élevé de LITs (30 % ou plus), la SG à 3 ans atteint 99 %.

Pourquoi est-ce important ?

Protocole de l’étude

  • Une analyse groupée a été réalisée à partir des données individuelles issues de 9 études (essais contrôlés randomisés et cohortes rétrospectives) portant sur 2 148 femmes atteintes d’un CSTN.
  • Le taux de LITs a été mesuré au moment du diagnostic, avant l’administration d’une chimiothérapie à base d’anthracyclines avec ou sans taxanes.
  • Critère d’évaluation principal : SSM invasive.
  • Financement : Ligue nationale contre le cancer ; Groupe d’étude international sur le cancer du sein (International Breast Cancer Study Group).

Principaux résultats

  • 77 % des patientes présentaient un taux de LITs supérieur ou égal à 1 % ; le taux moyen de LITs était de 23 %.
  • La durée de suivi médiane était comprise entre 6,58 et 7,15 ans, selon les résultats.
  • Un taux plus élevé de LITs était associé à une amélioration de la survie à l’analyse multivariée ; chaque augmentation de 10 % du taux correspondait à une amélioration de la survie de 14–17 % :
    • SSM : RR de 0,86 ; IC à 95 % de 0,83–0,90 ;
    • SSM à distance : RR de 0,83 ; IC à 95 % de 0,78–0,87 ;
    • SG : RR de 0,83 ; IC à 95 % de 0,79–0,88.
  • Le CSTN à ganglions négatifs et avec un taux de LITs supérieur ou égal à 30 % était associé à une SSM à 3 ans de 92 % (IC à 95 % : 89–98 %), à une SSM à distance de 97 % (IC à 95 % : 95–99 %) et à une SG de 99 % (IC à 95 % : 97–100 %).

Limites

  • Les patientes traitées au cours des 10 dernières années n’ont pas été prises en compte.