CSTN : les taux de lipides avant le diagnostic prédisent la mortalité dans une étude norvégienne

  • Lofterød T & al.
  • BMC Cancer
  • 15 juin 2018

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les taux élevés de triglycérides et le faible rapport de cholestérol à lipoprotéines de haute densité (High-Density Lipoprotein, HDL)/cholestérol total avant le diagnostic sont associés à une mortalité supérieure dans le cadre du cancer du sein triple négatif (CSTN), mais pas dans les autres sous-types.

Pourquoi est-ce important ?

  • Un traitement plus agressif pourrait être justifié étant donné le mauvais pronostic associé au CSTN.

Protocole de l’étude

  • Étude de cohorte prospective en population menée en Norvège de 464 cas de cancer du sein suivis pendant 8,4 ans en moyenne.
  • Une micromatrice tissulaire a été utilisée pour identifier les sous-types de cancer du sein (luminal A, luminal B, enrichi du récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain et CSTN).
  • Financement : ExtraFondation norvégienne de santé et de rééducation ; Société norvégienne sur le cancer.

Principaux résultats

  • Une mortalité triplée a été observée chez les patientes atteintes d’un CSTN (n = 87) appartenant au tertile supérieur de triglycérides (au moins 1,23 mmol/l), par rapport aux patientes du tertile inférieur (0,82 mmol/l ou moins ; RR : 2,99 ; IC à 95 % : 1,17–7,63).
  • Une SG à cinq ans inférieure de 19 % a été observée chez les patientes atteintes d’un CSTN appartenant au tertile supérieur, par rapport au tertile inférieur de triglycérides (65 % contre 84 %).
  • Une mortalité globale réduite de 67 % a été observée chez les patientes atteintes d’un CSTN appartenant au tertile supérieur du rapport de cholestérol HDL/cholestérol total (au moins 0,35), par rapport au tertile inférieur (0,27 ou moins ; RR : 0,33 ; IC à 95 % : 0,12–0,89).
  • Aucune association entre les lipides et la mortalité n’a été observée chez toutes les patientes atteintes d’un cancer du sein et chez celles présentant les sous-types luminaux A et B.

Limites

  • Petit nombre de patientes atteintes d’un CSTN.