CSTN : la CTNA est associée à une SG moins favorable que la CTA, avec des résultats variables dans les sous-groupes lors de la méta-analyse

  • Xia LY & al.
  • World J Surg Oncol
  • 15 juin 2020

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La chimiothérapie néoadjuvante (CTNA) est associée à une SG moins favorable que la CTA, mais ne présente pas de différence au niveau de la survie sans maladie (SSM), dans le cadre du cancer du sein triple négatif (CSTN).
  • Cependant, les résultats de cette méta-analyse dans les sous-groupes sont contradictoires.

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces résultats remettent en cause la CTNA, qui est devenue le traitement de référence du CSTN.
  • Les résultats suggèrent que la CTNA pourrait être adoptée chez les patientes présentant une réponse complète pathologique (RCp), mais pas chez celles présentant une maladie résiduelle.

Protocole de l’étude

  • Une méta-analyse a été réalisée par des chercheurs chinois à partir de 9 études rétrospectives et prospectives ayant inclus 36 480 patientes.
  • Financement : aucun.

Principaux résultats

  • Chez l’ensemble des patientes, la CTNA était associée à une SG moins favorable (rapport de risque [RR] : 1,59 ; P = 0,0001), comparativement à la CTA, mais aucune différence n’a été observée entre les groupes au niveau de la SSM (RR : 0,85 ; P = 0,49).
  • Dans le sous-groupe de patientes ayant obtenu une RCp, la CTNA (comparativement à la CTA) était supérieure en termes de SG (RR : 0,53 ; P = 0,04) et de SSM (RR : 0,52 ; P = 0,03).
  • Dans le sous-groupe de patientes présentant une maladie résiduelle, la CTNA (comparativement à la CTA) était associée à une SG (RR : 1,18 ; P 

Limites

  • Biais de publication.
  • La plupart des études (7/9) étaient rétrospectives.