CSTN : l’association CCS et radiothérapie doit-elle être préférée à la mastectomie ? Une analyse SEER de la survie

  • Guo L & al.
  • BMC Cancer

  • Univadis
  • Clinical Summary
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Dans le cadre du cancer du sein triple négatif (CSTN), l’association chirurgie conservatrice du sein (CCS) et radiothérapie (RT) est équivalente ou supérieure à la mastectomie totale en termes de survie.
  • Ces résultats sont issus d’une analyse des données de la base de données Surveillance, épidémiologie et résultats finaux (Surveillance, Epidemiology, and End Results, SEER) des États-Unis.

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces résultats suggèrent que la CCS est équivalente ou supérieure à la mastectomie.

Méthodologie

  • Une étude de cohorte populationnelle a été menée auprès de 13 262 patientes atteintes d’un CSTN et recevant une chimiothérapie.
  • Critères d’évaluation principaux : la survie globale (SG) et la survie spécifique au cancer du sein (SSCS).
  • Financement : Programme clé de recherche et de développement du Shaanxi, Chine ; autres.

Principaux résultats

  • SG : l’association CCS et RT était supérieure à la mastectomie, après une correction pour prendre en compte les facteurs de confusion (rapports de risque [RR] pour tous ; IC à 95 %) :
    • Mastectomie seule, contre l’association CCS et RT : 1,57 (1,40–1,77).
    • L’association mastectomie et RT, contre l’association CCS et RT : 1,28 (1,12–1,46).
    • L’association mastectomie et RT était supérieure à la mastectomie seule : 0,81 (0,73–0,91).
  • SSCS : l’association CCS et RT était supérieure à la mastectomie, après une correction pour prendre en compte les facteurs de confusion :
    • Mastectomie seule, contre l’association CCS et RT : 1,49 (1,31–1,70).
    • L’association mastectomie et RT, contre l’association CCS et RT : 1,24 (1,08–1,43).
    • L’association mastectomie et RT était supérieure à la mastectomie seule : 0,83 (0,74–0,94).
  • SG et SSCS : aucune différence n’a été observée entre l’association CCS et RT et l’association mastectomie et RT chez les patientes de moins de 55 ans, après une stratification selon l’âge, la taille de la tumeur et le statut des ganglions lymphatiques.

Limites

  • La méthodologie de l’étude était observationnelle.