CSTN de stade précoce : l’ixabépilone est plus sûr et aussi efficace que le paclitaxel

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement
À retenir
  • Chez les patients atteints d’un cancer du sein triple négatif (CSTN) de stade précoce, l’ixabépilone, un stabilisateur de microtubules, est plus sûr et aussi efficace que le paclitaxel lorsqu’il est administré en association au DC (doxorubicine/cyclophosphamide).
Pourquoi est-ce important ?
  • L’ixabépilone constitue une alternative thérapeutique au paclitaxel dans le CSTN de stade précoce.
Conception de l’étude
  • Essai de phase III contrôlé et randomisé dans le cadre duquel 614 patients ayant fait l’objet d’une chirurgie ont été affectés de manière aléatoire pour recevoir quatre cycles de DC, suivis de quatre cycles d’ixabépilone (n = 306) ou de paclitaxel (n = 308).
  • Les patients ont fait l’objet d’un suivi pendant une durée médiane de 48 mois.
  • Financement : Bristol-Myers Squibb.
Principaux résultats
  • L’ixabépilone a présenté une SSM à cinq ans (87,1 % ; IC à 95 % : 82,6–90,5 %) similaire à celle du paclitaxel (84,7 % ; IC à 95 % : 79,7–88,6 %).
  • L’ixabépilone a présenté une SG à cinq ans (89,7 % ; IC à 95 % : 85,5–92,7 %) similaire à celle du paclitaxel (89,6 % ; IC à 95 % : 85,0–92,9 %).
  • Le paclitaxel a fait l’objet d’un plus grand nombre d’interruptions de traitement, de modifications de la dose et de neuropathie périphérique globale.
Limites
  • Aucune identifiée.