CSp : les anthracyclines doivent-elles précéder les taxanes ? Une revue Cochrane

  • Cochrane Database Syst Rev

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une revue Cochrane révèle que l’ordre de la séquence d’administration d’une chimiothérapie néoadjuvante par anthracyclines et taxanes n’a aucun impact sur la SG, la SSM, l’observance du traitement et les événements indésirables.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les auteurs ont déclaré que les données probantes n’appuient pas un changement du traitement de référence (chimiothérapie à base d’anthracyclines suivie d’un taxane) dans le cadre du cancer du sein précoce (CSp).

Protocole de l’étude

  • Une revue et une méta-analyse de 9 essais contrôlés randomisés (ECR ; n = 1 695) ont été réalisées ; 5 des ECR portaient sur un traitement néoadjuvant (n = 1 415) et 4 sur un traitement adjuvant (n = 280) du CSp.
  • Le critère d’évaluation principal était la SG.
  • Financement : Université de Sydney (The University of Sydney), Australie ; Institut national britannique pour la recherche en matière de santé (National Institute for Health Research).

Principaux résultats

  • Les ECR comparant un traitement néoadjuvant par taxanes puis anthracyclines et par anthracyclines puis taxanes n’ont identifié aucune différence au niveau des critères d’évaluation suivants :
    • SG :  RR de 0,80 ; IC à 95 % : 0,60–1,08 ; 2 ECR ; certitude modérée ;
    • SSM : RR de 0,84 ; IC à 95 % : 0,65–1,09 ; 1 ECR ; certitude modérée ;
    • réponse complète pathologique : aucune différence, RR de 1,15 ; IC à 95 % : 0,96–1,38 ; 4 ECR ; forte certitude avec une tendance favorisant l’utilisation des taxanes en premier ;
    • observance du traitement : RR de 0,81 ; IC à 95 % : 0,59–1,11 ; 1 ECR ; certitude modérée ;
    • neutropénie de grade 3/4 : RR de 1,25 ; IC à 95 % : 0,86–1,82 ; 1 ECR ; certitude modérée ;
    • neurotoxicité de grade 3/4 : RR de 0,95 ; IC à 95 % : 0,55–1,65 ; 2 ECR ; certitude faible.

Limites

  • La seule étude portant sur un traitement adjuvant ayant recueilli des données relatives à la SG ne comptait pas la SG comme le critère d’évaluation principal.
  • Faible nombre d’études/de patients.