CSP 2018 : Quatre consultations sur 10 aux urgences pédiatriques ne sont pas justifiées

  • Dr Roseline Péluchon

  • JIM Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Selon une étude réalisée aux urgences pédiatriques de Marseille, 4 patients sur 10 y arriveraient sans aucun contexte d'urgence. L'étude a été réalisée autour d'une définition consensuelle des patients non urgents. Ce sont ceux dont la prise en charge peut être différée de 24 h, réalisée par un médecin généraliste et/ou sans acte de diagnostic dans le service d'urgence. L'étude s'appuie sur les donnés du RPU (Résumé du Passage aux Urgences), qui semble être un outil intéressant d'évaluation et pourrait apporter une aide précieuse pour l'organisation des soins non programmés.