CSm/LR : le double blocage de HER2 associé à un taxane s’avère efficace dans l’essai PERUSE

  • Bachelot T & al.
  • Ann Oncol
  • 23 févr. 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les résultats préliminaires de l’essai PERUSE montrent que le double blocage en première intention par pertuzumab et trastuzumab associé à un taxane est sûr et efficace dans le cadre du cancer du sein métastatique (CSm) ou localement récidivant (LR) positif au récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (Epidermal Growth Factor Receptor 2, HER2).
  • Le docétaxel, le paclitaxel et le nab-paclitaxel ont présenté une efficacité similaire avec des profils de sécurité d’emploi différents.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les résultats correspondent à ceux de l’essai CLEOPATRA et confortent le paclitaxel comme une alternative sûre et efficace au docétaxel, avec un profil de sécurité d’emploi différent.

Protocole de l’étude

  • L’essai PERUSE de phase IIIb, multicentrique et à groupe unique a été réalisé auprès de 1 436 patientes atteintes d’un CSm/LR HER2+ ayant reçu des taxanes sélectionnés par l’investigateur jusqu’à la progression de la maladie ou la survenue d’une toxicité inacceptable.
  • Le critère d’évaluation principal était la sécurité d’emploi.
  • Financement : F. Hoffmann-La Roche, Ltd.

Principaux résultats

  • Le traitement contenant du paclitaxel (comparé au traitement contenant du docétaxel) a été associé à un taux plus élevé de neuropathie périphérique tous grades confondus (31 % contre 16 %), mais à un taux plus faible de neutropénie fébrile (1 % contre 11 %) et de mucite (14 % contre 25 %).
  • À une durée médiane de 52,2 mois, la SSP globale médiane était de 20,6 mois (IC à 95 % : 18,9–22,7), avec une durée similaire pour les différents taxanes :
    • docétaxel : 19,6 mois ; IC à 95 % : 16,9–21,8 mois ;
    • paclitaxel : 23,0 mois ; IC à 95 % : 19,8–25,8 mois ;
    • nab-paclitaxel : 18,1 mois ; IC à 95 % : 12,2–32,3 mois.
  • Le taux de réponse objective global était de 80 % (IC à 95 % : 78–82 %), avec des taux similaires pour les différents taxanes :
    • docétaxel : 79 % ; IC à 95 % : 75–82 % ;
    • paclitaxel : 83 % ; IC à 95 % : 79–86 % ;
    • nab-paclitaxel : 77 % ; IC à 95 % : 64–88 %.

Limites

  • Protocole de l’étude sans randomisation.