CSFD : De l’amylase, du microbiote et des cils primitifs pour comprendre l’obésité

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Des études récentes ont permis d'identifier environ 70 gènes de l'obésité ; mais ils ne concernent que 4 % des cas. À elle seule, la région du génome contenant le gène AMY1 de l'amylase en expliquerait près de 10 %, estime le Pr Philippe Frogel (Institut Pasteur de Lille et Imperial...