CSa : l’association de palbociclib et d’ET est sûre et efficace chez les personnes âgées lors de l’analyse groupée des essais PALOMA

  • Rugo HS & al.
  • Eur J Cancer
  • 24 juil. 2018

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le palbociclib, un inhibiteur des kinases 4/6 cycline-dépendantes, associé à une endocrinothérapie (ET) est efficace et sûr chez les patientes âgées (65 ans ou plus) atteintes d’un cancer du sein avancé (CSa) au récepteur hormonal (Hormone Receptor, HR) positif/récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (Human Epidermal Growth Factor Receptor 2, HER2) négatif, dans une analyse groupée de trois essais PALOMA.

Pourquoi est-ce important ?

  • Associé à une ET, le palbociclib représente une bonne alternative de traitement chez les personnes âgées atteintes d’un CSa HR+/HER2-.

Protocole de l’étude

  • Analyse groupée des personnes âgées (n = 424), incluses parmi les patientes naïves de traitement dans l’essai PALOMA-1 (en ouvert) et dans l’essai PALOMA-2 (en double aveugle, contrôlé contre placebo), ayant reçu l’association de palbociclib et de létrozole, par rapport au létrozole seul, et celles ayant reçu l’association de palbociclib et de fulvestrant, par rapport au fulvestrant seul, dans l’essai PALOMA-3 (en double aveugle, contrôlé contre placebo).
  • 41,3 % des 528 patientes des essais PALOMA-1 et PALOMA-2 ayant reçu l’association de palbociclib et d’ET, et 24,8 % des 347 patientes de l’essai PALOMA-3 ayant reçu l’association de palbociclib et d’ET étaient des personnes âgées.
  • Financement : Pfizer, Inc.

Principaux résultats

  • Dans le sous-groupe de patientes âgées de 65 à 74 ans des essais PALOMA-1 et PALOMA-2, l’amélioration de la SSP médiane était plus importante avec l’association de palbociclib et de létrozole qu’avec le létrozole seul (RR : 0,66 ; P = 0,016), ainsi que dans le sous-groupe de patientes âgées de 75 ans ou plus (RR : 0,31 ; P 
  • Dans le sous-groupe de patientes âgées de 65 à 74 ans de l’essai PALOMA-3, l’amélioration de la SSP médiane était plus importante avec l’association de palbociclib et de fulvestrant qu’avec le fulvestrant seul (RR : 0,27 ; P 
  • La prévalence de myélosuppression était plus importante chez les patientes âgées de 75 ans ou plus.
  • Les cas de neutropénie fébrile étaient rares (taux inférieur ou égal à 2,4 %).
  • Aucun nouveau signal de sécurité n’a été observé dans les sous-groupes des personnes âgées.

Limites

  • Petite taille de l’échantillon des patientes âgées de 75 ans ou plus ayant reçu l’association de palbociclib et de fulvestrant.