CS : la réduction du risque de CSC varie de 30 à 70 % selon le traitement

  • Kramer I & al.
  • J Natl Cancer Inst
  • 30 janv. 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les grandes catégories de traitements systémiques (comme la chimiothérapie [CT] adjuvante et le traitement endocrinien [TE]) ainsi que les différents types individuels (comme la CT à base de taxane, mais pas la CT à base d’anthracycline) réduisent le risque de cancer du sein controlatéral (CSC) chez les femmes atteintes d’un premier cancer du sein (CS) invasif. 
  • Cette réduction du risque varie entre 30 et 70 % selon le traitement.

Pourquoi est-ce important ?

  • De plus en plus de survivantes à un CS présentent un risque de second CS (métachrone) (c.-à-d., un CSC).

Protocole de l’étude

  • Une cohorte rétrospective basée sur une population de femmes diagnostiquées d’un premier CS invasif (n = 83 144), issue du Registre néerlandais du cancer, a été analysée.
  • Financement : Société néerlandaise du cancer.

Principaux résultats

  • La durée médiane de suivi était de 7,7 ans.
  • L’incidence cumulative à 10 ans du CSC était de 3,8 % (IC à 95 % : 3,7–4 %).
  • Une réduction du risque de CSC a été observée avec les principales catégories de traitement suivantes (par rapport à l’absence de traitement [néo-]adjuvant ; de la plus élevée à la plus faible) :
    • TE (RR : 0,46 ; IC à 95 % : 0,41–0,52) ;
    • trastuzumab + CT (RR : 0,57 ; IC à 95 % : 0,45–0,73) ; et
    • CT adjuvante (RR : 0,70 ; IC à 95 % : 0,62–0,80).
  • La réduction du risque de CSC a été la plus importante dans ces sous-groupes spécifiques à un traitement :
    • les inhibiteurs de l’aromatase (par rapport à l’absence de TE ; RR : 0,32 ; IC à 95 % : 0,23–0,44) ;
    • le tamoxifène (par rapport à l’absence de TE ; RR : 0,48 ; IC à 95 % : 0,44–0,53) ; et
    • la CT à base de taxane (par rapport à l’absence de CT ; RR : 0,48 ; IC à 95 % : 0,36–0,62).

Limites

  • Étude observationnelle dans sa conception.
  • Possible sous-estimation du CSC résultant d’un manque de données sur la mastectomie controlatérale prophylactique.