CS : aucun bénéfice de survie supplémentaire n’est associé à l’exérèse de plus de 10 GL dans l’étude allemande BRENDA

  • Ebner F & al.
  • BMC Cancer
  • 18 janv. 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’exérèse chirurgicale de plus de 10 ganglions lymphatiques (GL) axillaires n’est pas associée à une survie sans récidive (SSR) ni à une SG plus importantes que l’exérèse de 10 GL ou moins, même chez les femmes atteintes d’un cancer du sein (CS) à haut risque, selon une étude de cohorte de grande envergure.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’exérèse d’un nombre de GL moindre améliore la morbidité chirurgicale.

Protocole de l’étude

  • La cohorte rétrospective, multicentrique BRENDA (n = 2 992) a inclus des cas de CS avec au moins 1 ganglion positif.
  • Financement : ministère fédéral allemand de l’Éducation et de la Recherche.

Principaux résultats

  • L’exérèse de plus de 10 ganglions (contre 10 ou moins) n’offre aucun avantage en termes de survie concernant la SSR et la SG, que ce soit à l’analyse univariée ou à l’analyse multivariée (tous les IC à 95 % comprennent 1,0), pour les groupes suivants :
    • l’ensemble des patientes (n = 2 992) ;
    • quatre sous-groupes à haut risque (tumeurs non luminales A ; score élevé à l’indice pronostique de Nottingham [Nottingham Prognostic Index] ; CS triple négatif ; taille de la tumeur plus importante [T2–T4]).
  • Le ratio de GL (RGL), calculé à partir du nombre de GL excisés divisé par le nombre de GL positifs, est aussi utile en tant que marqueur pronostique de la SSR et de la SG dans le cas d’une exérèse de plus de 10 ganglions ou de 10 ganglions ou moins (tous les RR sont compris entre 2,99 et 6,45 ; P 

Limites

  • Conception observationnelle et rétrospective de l’étude.