CPT : un LND complet est associé à un taux de récidive plus faible

  • Strajina V & al.
  • Ann Surg Oncol
  • 8 nov. 2018

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une revue rétrospective suggère qu’une approche « complète » (incluant au moins les niveaux IIa–Vb) lors d’un curage ganglionnaire latéral du cou (Lateral Neck Dissection, LND) est associée à un taux de récidive plus faible, comparativement à une approche « sélective » (moins complète), chez les patients atteints d’un carcinome papillaire de la thyroïde (CPT).

Pourquoi est-ce important ?

  • Les facteurs prédictifs de récidive de la maladie peuvent permettre une meilleure prise en charge des patients.

Principaux résultats

  • 20 % des patients ont présenté une récidive.
  • Les patients qui ont présenté une récidive étaient en moyenne plus âgés (âge moyen : 50 ans contre 43 ans ; P 
  • Les patients qui ont présenté une récidive présentaient un nombre total de ganglions lymphatiques plus faible, comparativement aux patients sans récidive (19 contre 23 ; P = 0,02).
  • Le taux de récidive était plus faible chez les patients ayant fait l’objet d’un curage ganglionnaire du cou complet, comparativement à ceux ayant fait l’objet d’un curage ganglionnaire du cou sélectif (12 % contre 22 % ; P = 0,04).
  • 70 % des récidives concernaient des niveaux inclus dans le curage initial.

Protocole de l’étude

  • La récidive et les facteurs associés ont été analysés chez 317 patients atteints d’un CPT ayant fait l’objet de 362 LND.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Limites

  • Étude rétrospective.