CPT à risque intermédiaire à élevé : l’IRA à faible et forte doses présente une efficacité similaire dans une étude chinoise

  • Zhang Y & al.
  • Endocrine
  • 25 août 2018

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un traitement par iode radioactif (IRA) à faible dose (30 mCi) est associé à un taux de réponse excellente et à un taux d’ablation similaires au traitement par IRA à forte dose (plus de 100 mCi), chez les patients atteints d’un cancer papillaire de la thyroïde (CPT) à risque intermédiaire à élevé et sans métastase à distance.

Pourquoi est-ce important ?

  • Réduire la dose d’IRA pourrait permettre de réduire les toxicités associées.

Principaux résultats

  • L’IRA à faible et forte doses était associé à un taux de réussite de l’ablation similaire avant et après un appariement pour prendre en compte les scores de propension (ASP ; 90,3 % contre 86,8 % [P = 0,305], et 92,6 % contre 86,4 % [P = 0,200], respectivement).
  • L’IRA à faible et forte doses était associé à un taux de réponse excellente similaire avant et après un ASP (87,4 % contre 87,7 % [P = 0,917], et 88,9 % contre 90,1 % [P = 0,798], respectivement).
  • Lors de l’analyse des sous-groupes, l’IRA à faible et forte doses était associé à une efficacité similaire chez les patients N0 (P = 1,000), les patients N1a (P = 0,981) et les patients N1b (P = 0,903).
  • Lors de l’analyse des sous-groupes, l’IRA à faible et forte doses était associé à un taux de réponse excellente similaire chez les patients présentant divers taux de thyroglobuline stimulée (P = 1,000 pour un taux inférieur ou égal à 1 ng/ml ; P = 0,444 pour un taux compris entre 1 et 5 ng/ml ; P = 0,665 pour un taux compris entre 5 et 10 ng/ml ; P = 0,1000 pour un taux supérieur à 10 ng/ml) et chez les patients positifs pour BRAF-V600E (P = 0,324).

Protocole de l’étude

  • 446 patients atteints d’un CPT à risque intermédiaire à élevé, sans métastase à distance, ont fait l’objet d’une analyse (340 traités par IRA à faible dose ; 106 traités par IRA à forte dose).
  • Financement : Fondation nationale des sciences naturelles de Chine, Fondation de recherche CSCO-Hengrui.

Limites

  • Analyse rétrospective.