CPRC métastatique : aucune disparité liée à l’origine ethnique n’a été observée au niveau des résultats thérapeutiques des essais cliniques

  • Halabi S & al.
  • Ann Oncol
  • 11 avr. 2020

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les résultats cliniques ne varient pas selon l’origine ethnique chez les patients atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration (CPRC) métastatique qui reçoivent un schéma thérapeutique à base de docétaxel dans le cadre d’essais cliniques randomisés.

Pourquoi est-ce important ?

  • Des études populationnelles antérieures ont rapporté des disparités au niveau des résultats oncologiques chez les patients d’origine ethnique noire et dans les groupes sous-représentés.
  • L’absence de variation des résultats liée à l’origine ethnique dans les essais cliniques, où tout le monde bénéficie de la même prise en charge, suggère que les résultats défavorables pourraient être liés aux disparités socio-économiques et d’accès aux soins de santé.

Protocole de l’étude

  • Il s’agit d’une analyse des données individuelles de 8 820 hommes atteints d’un CPRCm, ayant fait l’objet d’un traitement à base de docétaxel dans le cadre de 9 essais de phase III.
  • Financement : département de Recherche médicale de l’armée américaine (US Army Medical Research).

Principaux résultats

  • 4,8 % des patients étaient d’origine ethnique asiatique, 5,6 % d’origine ethnique noire, et 85,3 % d’origine ethnique blanche. 
  • Survie sans progression (SSP) médiane :
    • Patients d’origine ethnique asiatique : 8,3 mois.
    • Patients d’origine ethnique noire : 8,2 mois. 
    • Patients d’origine ethnique blanche : 8,3 mois.
  • Aucune différence n’a été observée au niveau de la SSP médiane entre :
    • les patients d’origine ethnique asiatique et blanche (rapport de risque [RR] : 1,00 ; IC à 95 % : 0,89–1,12) ;
    • les patients d’origine ethnique noire et blanche (RR combiné : 0,96 ; IC à 95 % : 0,86–1,07).
  • SSP biochimique médiane : 
    • Patients d’origine ethnique asiatique : 11,1 mois.
    • Patients d’origine ethnique noire : 8,5 mois. 
    • Patients d’origine ethnique blanche : 9,9 mois.
  • Comparativement aux patients d’origine ethnique blanche, aucune différence significative n’a été observée au niveau du risque de progression biochimique ou de décès chez :
    • les patients d’origine ethnique asiatique (RR combiné : 0,99 ; IC à 95 % : 0,84–1,12) ;
    • les patients d’origine ethnique noire (RR combiné : 1,05 ; IC à 95 % : 0,97–1,26).

Limites

  • Ces résultats ne peuvent pas être généralisés.