CPRC : la RTSC montre un bénéfice dans le cadre de la maladie oligoprogressive

  • Triggiani L & al.
  • World J Urol
  • 11 mars 2019

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La radiothérapie stéréotaxique du corps (RTSC) pourrait constituer une approche thérapeutique efficace chez les patients atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration (CPRC) oligoprogressif.
  • Aucun événement indésirable grave n’a été signalé concernant la RTSC.

Pourquoi est-ce important ?

  • La RTSC a démontré un bénéfice dans le cadre du cancer de la prostate sensible à la castration oligométastatique, mais son rôle dans le cadre du CPRC est inconnu.
  • Une évaluation prospective des résultats de cette étude est justifiée.

Protocole de l’étude

  • Une étude multicentrique a été menée auprès de 86 patients (117 lésions) atteints d’un CPRC oligoprogressif et ayant fait l’objet d’une RTSC.
  • Financement : Aucun.

Principaux résultats

  • La durée de suivi médiane était de 30,7 mois.
  • La nouvelle survie sans métastase médiane était de 12,3 mois (IC à 95 % : 5,5–19,1).
  • La SSP à distance à 1 et 2 ans était de 52,3 % et 33,7 %, respectivement.
  • 26 patients ont fait l’objet d’un deuxième traitement par RTSC.
  • La survie sans traitement systémique médiane était de 21,8 mois (IC à 95 % : 17,8–25,8).
  • La survie sans traitement systémique à 1 an était de 72,1 %.
  • La dose totale de rayonnements était associée de manière significative à la survie sans traitement systémique (dose biologique efficace supérieure à 100 Gy, contre 100 Gy ou moins ; P = 0,004).
  • Trois patients ont présenté des toxicités intestinales ou génito-urinaires aiguës de grade 1/2.
  • Deux patients ont présenté des toxicités intestinales ou génito-urinaires tardives de grade 1/2.

Limites

  • Conception rétrospective ; absence de groupe comparateur.