CPPC de stade étendu : la RT de consolidation améliore la survie après la chimiothérapie

  • Clin Lung Cancer

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’ajout d’une radiothérapie thoracique (RTT) de consolidation à la chimiothérapie (CT) améliore significativement la survie chez les patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (CPPC) de stade étendu.
  • Les patients ayant reçu plus de 10 traitements par radiothérapie ont démontré une meilleure SG que ceux ayant reçu moins de traitements.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les études portant sur le bénéfice de survie de l’ajout de la RTT au schéma thérapeutique standard de chimiothérapie à base de platine ont donné des résultats contradictoires, et ce schéma demeure sous-utilisé.

Protocole de l’étude

  • 14 367 patients atteints d’un CPPC de stade étendu, issus de la base de données nationale sur le cancer (National Cancer Database), ont été analysés.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • 83,7 % ont reçu une CT seule et 16,3 % ont reçu une RTT après une CT.
  • La SG était meilleure avec la combinaison RTT et CT qu’avec la CT seule à 12 mois (47,7 % contre 25,0 %) et à 5 ans (7,1 % contre 2,0 %).
  • La combinaison RTT et CT a été associée à une amélioration de la SG, par rapport à la CT seule (rapport de risque [RR] : 1,74 ; P 
  • L’avantage en termes de SG s’est maintenu après un appariement selon les scores de propension (RR : 1,80 ; P 
  • Avoir reçu plus de 10 traitements par radiothérapie était associé à une amélioration de la SG avant (RR : 1,42 ; P 

Limites

  • Étude rétrospective.