CPNPC : une dose plus faible d’afatinib est efficace pour les métastases cérébrales

  • Clin Lung Cancer

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) avancé avec mutation de l’EGFR et présentant des métastases cérébrales, qui ont pris de l’afatinib à une dose quotidienne de 30 mg, avaient un taux de réponse objective (TRO) intracrânienne et une SSP similaires aux patients qui avaient reçu une dose quotidienne de 40 mg.
  • Les résultats étaient similaires chez les patients traités par afatinib seul ou en association avec un traitement local.

Pourquoi est-ce important ?

  • Jusqu’à 38 % des patients porteurs d’une mutation de l’EGFR et atteints d’un CPNPC qui font l’objet d’un traitement par afatinib nécessitent des ajustements posologiques en raison d’événements indésirables graves.

Protocole de l’étude

  • 84 patients atteints d’un CPNPC avancé avec mutation de l’EGFR, présentant des métastases cérébrales au diagnostic et naïfs de traitement, ont reçu de l’afatinib à des doses quotidiennes de 40 ou 30 mg, seul ou associé à un traitement local.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Taux de réponse intracrânienne au traitement :
    • 43,2 % de réponse complète (RC) ;
    • 37,8 % de réponse partielle (RP) ;
    • 14,9 % de maladie stable ;
    • 4,1 % de maladie progressive.
  • La RC était plus probable (55,6 % contre 24,1 % ; P = 0,008) et la RP moins probable (26,7 % contre 55,2 % ; P = 0,014) avec l’afatinib seul.
  • Le taux de réponse objective (TRO) intracrânienne global était de 81,0 % et le taux de contrôle de la maladie (TCM) intracrânienne de 95,9 %.
  • Aucune différence significative n’a été constatée concernant le TRO, le TCM ou la SSP entre les patients traités par afatinib aux doses de 40 mg/jour et 30 mg/jour, avec ou sans traitement local.

Limites

  • Étude rétrospective de patients étant tous taïwanais.