CPNPC précoce : la segmentectomie permet d’obtenir un faible taux de récidive à cinq ans

  • Clin Lung Cancer

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) de stade clinique 0 ou IA et ayant fait l’objet d’une segmentectomie intentionnelle ont obtenu de bons résultats de survie sans récidive (SSR) et de SG, avec un taux de récidive faible.
  • Le délai jusqu’à la récidive (Time to Recurrence, TTR) et la SSR étaient moins bons chez les patients présentant un rapport consolidation/diamètre tumoral maximal (C/T) plus élevé après une segmentectomie intentionnelle.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le recours à la segmentectomie chez les patients atteints d’un cancer du poumon de stade précoce devrait augmenter en raison d’une meilleure détection des tumeurs grâce aux technologies avancées de dépistage, mais le risque de récidive après la procédure n’est pas évident.

Protocole de l’étude

  • 166 patients atteints d’un CPNPC de stade 0 ou IA ont fait l’objet d’une segmentectomie intentionnelle.
  • La durée de suivi médiane était de 48,8 mois.
  • Financement : aucun.

Principaux résultats

  • 3,6 % des patients ont présenté une récidive, et le TTR médian était de 14,3 mois.
  • La SSR à 5 ans était de 93,1 % (IC à 95 % : 87,9–96,1 %) et la SG à 5 ans était de 93,5 % (IC à 95 % : 87,7–96,4 %).
  • Le rapport C/T était associé de manière significative au TTR après une segmentectomie intentionnelle (rapport de risque [RR] : 1,1 ; P = 0,02).
  • La valeur seuil optimale pour le rapport C/T, en utilisant l’index de Youden, était de 86,0 % (sensibilité : 100 % ; spécificité : 68,8 %).
  • Les patients présentant un rapport C/T inférieur ou égal à 85,0 % ont obtenu une amélioration significative du TTR à 5 ans (100 % contre 90,6 % ; P 

Limites

  • Étude rétrospective monocentrique.