CPNPC : les caractéristiques biologiques de la tumeur prédisent la récidive après une chirurgie

  • Schuchert MJ & al.
  • Lung Cancer
  • 1 févr. 2019

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les caractéristiques biologiques de la tumeur, notamment la taille, l’inflammation et le grade de la tumeur, ainsi que la présence d’une invasion angiolymphatique, sont des facteurs prédictifs indépendants de récidive après une résection pulmonaire.
  • Le taux de récidive était similaire chez les patients ayant fait l’objet d’une segmentectomie ou d’une lobectomie.

Pourquoi est-ce important ?

  • Jusqu’à 30 % des patients atteints d’un CPNPC de stade précoce présentent une récidive après une résection R0.

Protocole de l’étude

  • 1 132 patients atteints d’un CPNPC de stade I ont fait l’objet d’une segmentectomie (n = 384) ou d’une lobectomie (n = 748).
  • La durée de suivi médiane était de 36,8 mois.
  • Financement : NIH.

Principaux résultats

  • La segmentectomie était associée à un taux de complications global plus faible que la lobectomie (32,9 % contre 44,4 % ; P = 0,001), ainsi qu’à un taux de mortalité plus faible à 30 jours (1,0 % contre 1,9 % ; P = 0,45) et à 90 jours (3,0 % contre 4,1 % ; P = 0,50).
  • Dans l’ensemble, l’estimation actuarielle de la survie sans récidive était de 69,9 % et celle de la SG à 5 ans de 56,3 %, avec des récidives plus fréquentes en cas de tumeurs situées dans le lobe gauche.
  • Aucune différence significative n’a été observée au niveau des récidives locales ou à distance entre la segmentectomie et la lobectomie.
  • L’analyse multivariée a révélé que les facteurs prédictifs indépendants de récidive comprenaient : une tumeur d’une taille supérieure à 2 cm (RRc : 1,39 ; IC à 95 % : 1,03–1,87), une invasion angiolymphatique (RRc : 1,55 ; IC à 95 % : 1,18–2,03), une inflammation de la tumeur légère à modérée (RRc : 2,19 ; IC à 95 % : 1,16–4,17) et le grade de la tumeur (RRc : 1,37 ; IC à 95 % : 1,03–1,82).
  • L’étendue de la résection n’était pas associée au risque de récidive.

Limites

  • Étude rétrospective monocentrique.