CPNPC : le mieux est peut-être l’ennemi du bien en termes de surveillance par imagerie

  • McMurry TL & al.
  • Ann Surg
  • 12 juil. 2018

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’un CPNPC ayant fait l’objet d’une résection chirurgicale, une imagerie de surveillance plus fréquente n’a pas été associée à une meilleure SG ou à une meilleure survie post-récidive, comparativement à la surveillance annuelle.

Pourquoi est-ce important ?

  • Il n’existe aucun consensus entre les différentes recommandations des sociétés professionnelles en ce qui concerne la fréquence et la technologie d’imagerie idéales quant à l’imagerie de surveillance du CPNPC après la chirurgie, ce qui entraîne d’importantes variations dans la pratique clinique.

Protocole de l’étude

  • 4 463 patients atteints d’un CPNPC de stade I à III ayant fait l’objet d’une résection chirurgicale, issus de la base de données nationale sur le cancer (National Cancer Database), ont fait l’objet d’examens d’imagerie de surveillance par TDM tous les trois mois (n = 1 614), tous les six mois (n = 1 999) ou tous les ans (n = 850).
  • Suivi d’une durée de cinq ans.
  • Financement : Institut national du cancer (National Cancer Institute) ; Ressources biostatistiques communes (Biostatistics Shared Resource) ; Centre de cancérologie Siteman (Siteman Cancer Center).

Principaux résultats

  • Une surveillance plus fréquente n’était pas associée à une survie plus longue (RR pour le suivi tous les 6 mois comparativement à tous les 3 mois : 1,16 [IC à 95 % : 0,99–1,36] contre RR pour la surveillance annuelle : 1,06 [IC à 95 % : 0,86–1,31]).
  • Une imagerie plus fréquente n’était pas associée à la survie après une récurrence de la maladie (RR par mois écoulé depuis l’imagerie : 1,02 ; IC à 95 % : 0,99–1,04) et les patients ayant passé 14 mois ou plus sans imagerie ne présentaient pas un risque plus important de décès (RR : 1,01 ; IC à 95 % : 0,62–1,65).

Limites

  • Étude rétrospective et observationnelle.