CPNPC : la RTSC et la résection sous-lobaire offrent des résultats similaires

  • Lung Cancer

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La radiothérapie stéréotaxique du corps (RTSC) et la résection sous-lobaire offrent des résultats similaires chez les patients atteints d’un CPNPC de stade précoce.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les études comparant la RTSC et la résection sous-lobaire chez les patients atteints d’un CPNPC sont insuffisantes.

Protocole de l’étude

  • 221 patients atteints d’un CPNPC de stade I ont fait l’objet d’une résection sous-lobaire (n = 151) ou d’une RTSC (n = 70).
  • Financement : aucun.

Principaux résultats

  • 95 % des patients chirurgicaux ont fait l’objet d’une chirurgie thoracoscopique vidéoassistée.
  • La durée médiane d’hospitalisation des patients chirurgicaux était de quatre jours. 23 % ont présenté des complications, et 13 % ont subi une réadmission sous 30 jours.
  • 89 % des patients faisant l’objet d’une RTSC étaient considérés comme médicalement inopérables.
  • 17 % des patients faisant l’objet d’une RTSC ont présenté des effets indésirables.
  • 90 % (IC à 95 % : 82–94 %) des patients du groupe chirurgical et 85 % (IC à 95 % : 65–94 %) des patients du groupe RTSC ne présentaient aucune récidive locale à trois ans (P = 0,71).
  • La survie sans maladie à trois ans était de 42 % (IC à 95 % : 34–50 %) en cas de chirurgie et de 29 % (IC à 95 % : 18–41 %) en cas de RTSC, mais il n’y avait aucune différence entre les groupes au niveau de la SSM spécifique au cancer (P = 0,84).
  • Après l’analyse multivariée, il n’y avait aucune différence entre les groupes au niveau de la SG (RR : 1,20 ; IC à 95 % : 0,74–1,95).

Limites

  • Étude rétrospective monocentrique.