CPNPC : la RTMI réduit l’incidence de pneumopathie inflammatoire sévère et les doses cardiaques

  • J Clin Oncol

  • Par Roxanne Nelson, RN
  • Univadis Clinical Summaries
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.
À retenir
  • La radiothérapie à modulation d’intensité (RTMI) dans le CPNPC localement avancé a réduit les taux de pneumopathie inflammatoire sévère ainsi que la dose dirigée vers le cœur, par rapport au traitement par radiothérapie externe conformationnelle 3D (RTC-3D).
Pourquoi est-ce important ?
  • Ces résultats soutiennent le recours de routine à la RTMI dans le CPNPC localement avancé, car elle permet une plus grande personnalisation à l’anatomie du patient de la conformité de distribution de la dose de rayonnements.
Conception de l’étude
  • Analyse secondaire de l’essai clinique de phase III randomisé NRG en oncologie RTOG 0617 ayant évalué la progression de dose de RT et la chimiothérapie dans le CPNPC localement avancé.
  • Cette analyse a comparé la RTMI à la RTC-3D chez 482 patients (53 % ont reçu une RTC-3D et 47 % une RTMI).
  • Financement : Institut national du cancer (National Cancer Institute) ; Bristol-Myers Squibb ; Eli Lilly.
Principaux résultats
  • La SG, la SSP, l’échec local et la survie sans métastases à distance à deux ans n’ont pas présenté de différence entre les groupes.
  • La RTMI a été associée à une moindre incidence de pneumopathie inflammatoire de grade ≥ 3, par rapport à la RTC-3D (7,9 % contre 3,5 % ; P = 0,039).
  • Les taux d’œsophagite et de dysphagie de grade ≥ 3, de perte de poids et de toxicité cardiovasculaire étaient similaires dans les deux groupes (P > 0,05).
  • Les doses cardiaques (V20, V40 et V60) étaient nettement inférieures avec la RTMI (P 
Limites
  • Suivi à plus long terme nécessaire afin de déterminer s’il existe des différences de survie à long terme entre la RCT-3D et la RTMI.