CPNPC : la CTA permet d’obtenir un bénéfice en termes de survie chez les patients présentant un ELV

  • Wang S & al.
  • J Thorac Cardiovasc Surg
  • 18 juil. 2018

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients atteints d’un CPNPC de stade I avec envahissement lymphovasculaire (ELV) présentaient un risque deux fois plus élevé de récidive et une SG significativement moins bonne que les patients sans ELV.
  • Une chimiothérapie adjuvante (CTA) était associée à une meilleure SG chez les patients avec ELV.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les données concernant les bénéfices de la CTA chez les patients atteints d’un CPNPC de stade précoce avec ELV étaient insuffisantes.

Protocole de l’étude

  • 2 633 patients ont fait l’objet d’une résection complète pour un CPNPC de stade IA (n = 1 595) ou de stade IB (n = 1 038).
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • 8,4 % des patients présentaient un ELV (50,9 % de stade IA ; 49,1 % de stade IB).
  • La durée médiane de suivi était de 61 mois.
  • Les patients présentant un ELV présentaient un risque plus élevé de récidive (RR : 2,06 ; IC à 95 % : 1,58–2,71) et une moins bonne SG (RR : 2,04 ; IC à 95 % : 1,45–2,87).
  • Après une analyse multivariée des patients présentant un ELV appariés selon les scores de propension, faire l’objet d’une CTA était associé à une augmentation de la survie sans récidive (RR : 0,33 ; IC à 95 % : 0,16–0,67) et de la SG (RR : 0,30 ; IC à 95 % : 0,12–0,74) chez les patients présentant un ELV.
  • L’incidence d’ELV augmentait en même temps que la taille de la tumeur (0–1 cm : 2,3 % ; 1–2 cm : 5,4 % ; 2–3 cm : 10,5 % ; et 3–4 cm : 13,3 %).
  • Il y avait une différence significative au niveau de l’histologie (P = 0,003) et de l’envahissement de la plèvre viscérale (P = 0,042) entre les patients sans ELV et ceux avec ELV.

Limites

  • Étude rétrospective monocentrique.