CPNPC : la chirurgie de rattrapage est une alternative après la radiochimiothérapie

  • Lung Cancer

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La morbidité et la mortalité étaient faibles après une chirurgie de rattrapage faisant suite à une radiochimiothérapie pour un cancer du poumon ; la SG était de 74,1 % à 1 an et de 53,3 % à 5 ans.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les études antérieures portant sur la chirurgie après la radiochimiothérapie ont obtenu des résultats contradictoires.

Protocole de l’étude

  • 27 patients atteints d’un cancer du poumon ont fait l’objet d’une résection après une radiochimiothérapie définitive.
  • La durée de suivi médiane était de 46,94 mois.
  • Financement : Aucun.

Principaux résultats

  • Tous les patients ont reçu un schéma de chimiothérapie à base de platine et une radiothérapie à dose élevée, à l’exception d’1 patient ayant reçu 45 Gy.
  • La chirurgie réalisée était une lobectomie chez 7 patients, une bilobectomie chez 7 patients et une pneumonectomie chez 13 patients.
  • Seul 1 décès postopératoire a été rapporté, et la morbidité postopératoire était de 14,8 %, dont des cas de fibrillation auriculaire, de bronchospasme et d’hémorragie majeure au cours de la période postopératoire immédiate.
  • 11 patients ont présenté 1 récidive après la résection : 29,6 % ont présenté des métastases à distance et 14,8 % des métastases locales.
  • La SSM médiane était de 14,97 mois chez les patients en rechute (RRI : 3,286 ; IC à 95 % : 1,455–7,424) et la SG médiane était de 52,70 mois, comparativement à 89,18 mois chez les patients n’ayant pas présenté de rechute (RRI : 2,157 ; P = 0,145).
  • La SG médiane était de 75,56 mois au total, avec des taux de survie à 1, 3 et 5 ans de 74,1 %, 57,8 % et 53,3 %, respectivement.

Limites

  • Étude rétrospective, monocentrique, avec un échantillon de petite taille.