CPNPC épidermoïde : un schéma de gemcitabine à faible dose constitue une alternative efficace

  • EClinical Medicine

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La gemcitabine à faible dose en perfusion prolongée (GFDP), associée à du carboplatine, était non inférieure au schéma standard d’administration de la gemcitabine (STD-G), associée à du carboplatine, dans le cadre du traitement de première intention du cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) épidermoïde, avec des résultats de survie similaires.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les calculs bruts réalisés par les auteurs de l’étude suggèrent que la GFDP pourrait être moins coûteuse, en raison d’une réduction de la dose de gemcitabine, passant de 1 000 mg/m2 pour la dose standard à 250 mg/m2 pour la dose de GFDP, ce qui permet de réduire le coût du traitement de 75 % par administration.

Protocole de l’étude

  • Une étude de non-infériorité de phase III randomisée a été menée.
  • 308 patients atteints d’un CPNPC épidermoïde ont reçu de la STD-G à raison de 1 000 mg/m2 sur 30 minutes (n = 155) ou de la GFDP à raison de 250 mg/m2 sur 6 heures (n = 153).
  • Financement : Groupe coopératif d’experts en oncologie d’Inde.

Principaux résultats

  • SG médiane : 6,8 mois (IC à 95 % : 5,3–8,5) avec la STD-G, contre 8,4 mois (IC à 95 % : 7–10,3) avec la GFDP.
    • Le rapport de risque instantané (RRI) n’était pas statistiquement significatif (RRI : 0,890 ; IC à 90 % : 0,725–1,092).
  • Le taux de SG à 1 an était de 29,9 % avec la STD-G et de 33,1 % avec la GFDP ; le taux de SG à 2 ans était de 7,8 % avec la STD-G et de 8,6 % avec la GFDP (Pnon-infériorité = 0,006).
  • La SSP médiane était de 3,1 mois (IC à 95 % : 2,7–4,1) avec la STD-G, contre 4 mois (IC à 95 % : 3,1–4,6) avec la GFDP.
    • Le RRI n’était pas statistiquement significatif (RRI : 0,949 ; IC à 90 % : 0,867–1,280).
  • Aucune différence statistique n’a été observée au niveau du taux d’événements indésirables entre les groupes.

Limites

  • Étude monocentrique.
  • Les estimations de la réduction des coûts sont brutes ; aucune analyse du rapport coût-efficacité n’a été réalisée.