CPNPC de stade IB : la chimiothérapie n’apporte aucun bénéfice après une résection complète

  • Lung Cancer

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La chimiothérapie adjuvante (CTA) n’était associée à aucune amélioration de la SG ou de la survie spécifique au cancer chez les patients atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) de stade IB complètement réséqué, même dans le cas d’une tumeur de taille plus importante.

Pourquoi est-ce important ?

  • La CTA est recommandée chez les patients atteints d’un CPNPC de stade II–III réséqué, mais les recommandations sont contradictoires pour la maladie de stade IB.

Protocole de l’étude

  • L’étude a inclus 1 005 patients atteints d’un CPNPC de stade IB (T2aN0M0) complètement réséqué.
  • Financement : Aucun.

Principaux résultats

  • 20,1 % (n = 202) des patients ont fait l’objet d’une CTA, dont près de 90 % ont reçu au moins 3 cycles.
  • Après un appariement selon les scores de propension de 196 paires de patients, la CTA n’était associée à aucune amélioration de la SG (rapport de risque [RR] : 1,058 ; P = 0,858), de la SSM (RR : 0,956 ; P = 0,845), de la SG spécifique au cancer (rapport de sous-risque [RSR] : 1,000 ; P = 1,000) ou de la SSM spécifique au cancer (RSR : 0,920 ; P = 0,720).
  • Après un appariement selon les scores de propension, la CTA n’était associée à aucune amélioration de la SG, quelle que soit la taille de la tumeur (tumeurs de moins de 4 cm : RR pour la SG de 0,835 [P = 0,709] et RR pour la SSM de 0,876 [P = 0,653] ; tumeurs de 4 cm ou plus : RR pour la SG de 1,424 [P = 0,401] et RR pour la SSM de 1,141 [P = 0,717]).

Limites

  • Étude rétrospective.
  • Les schémas de chimiothérapie n’étaient pas cohérents.