CPNPC de stade I : la segmentectomie se montre efficace dans le cadre de la maladie à ganglions positifs

  • Lutfi W & al.
  • Clin Lung Cancer
  • 1 avr. 2019

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La segmentectomie était associée à une SG similaire à la lobectomie chez les patients atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) de stade I à ganglions positifs.
  • Les patients ayant fait l’objet d’une lobectomie présentaient un taux plus élevé de révision à la hausse du stade ganglionnaire que ceux ayant fait l’objet d’une segmentectomie.

Pourquoi est-ce important ?

  • Il s’agit de la première étude à identifier les facteurs pronostiques de révision à la hausse du stade ganglionnaire, chez les patients atteints d’un CPNPC de stade précoce qui font l’objet d’une segmentectomie, notamment une taille de la tumeur plus importante, une histologie épidermoïde et un nombre plus important de ganglions lymphatiques évalués.

Protocole de l’étude

  • 4 556 patients atteints d’un CPNPC de stade I, issus de la base de données nationale américaine du cancer (National Cancer Database), ont fait l’objet d’une segmentectomie (n = 115) ou d’une lobectomie (n = 4 441) qui a révélé un stade pathologique N I ou II.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Aucune différence significative n’a été identifiée au niveau de la SG à 3 ans entre la segmentectomie et la lobectomie (66,3 % contre 68,1 % ; RRI : 0,91 ; P = 0,562).
  • La lobectomie était associée à un taux plus élevé de révision à la hausse du stade ganglionnaire (9,5 % contre 4,6 % ; P 
  • L’analyse multivariée a révélé que les facteurs prédictifs significatifs d’une maladie à ganglions positifs après la segmentectomie comprenaient une taille de la tumeur plus importante (RC : 2,13 ; P 

Limites

  • Analyse rétrospective.