COVID-19. Vaccin AstraZeneca : maintien du seuil d’utilisation à 55 ans

  • Serge Cannasse
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le 19 mars 2021, la Haute Autorité de santé (HAS) restreignait l’usage du vaccin Vaxzevria® (AstraZeneca) aux personnes de 55 ans et plus, suite à la survenue de syndromes thrombotiques thrombocytopéniques (TTS), rares, mais graves. Le Directeur général de la santé a demandé à l’institution de réexaminer sa position au regard des données actuelles. La HAS maintient sa position et par précaution, l’étend au vaccin Covid-19 Janssen® (Johnson & Johnson), qui est lui aussi un vaccin à adénovirus.

Cet avis est fondé notamment sur

  • La nécessité d’utiliser Vaxzevria® en France dans le contexte actuel de circulation importante du SARS-CoV-2, afin de limiter le nombre de décès et prévenir la saturation des services hospitaliers, « tant que les contraintes de disponibilité et de capacité d’administration des autres vaccins ne permettent pas la complète substitution du vaccin Vaxzevria® par les autres vaccins sans induire de retard à la vaccination. »

  • Le rapport de l’Agence européenne du médicament daté du 23 avril 2021 qui montre que « le bénéfice apporté par la vaccination par Vaxzevria® est nettement supérieur au risque de thrombose atypique à partir de la tranche d’âge des 50-59 ans. »

  • Les travaux de modélisation de l’Institut Pasteur comparant les scénarios d’utilisation et de non-utilisation de Vaxzevria® pour l’ensemble des adultes, qui permettent d’identifier:

    • « Une classe d’âge (>55 ans) pour laquelle le bénéfice (en termes de décès évités dus à la Covid- 19) est très clairement supérieur au risque (en termes de nombre de décès du fait de la survenue de TTS) ;

    • Une classe d’âge (<55 ans) pour laquelle le risque (en termes de nombre de décès du fait de la survenue de TTS) est égal, voire supérieur pour les plus jeunes, au bénéfice (en termes de décès évités dus à la Covid-19), en particulier compte tenu de l’existence d’alternatives avec les vaccins à ARNm. »

En conclusion, dans l’état actuel des connaissances, la HAS réaffirme que si l’utilisation de Vaxzevria® reste indispensable, elle doit être limitée aux personnes de 55 ans et plus.