COVID-19 : une initiative étudiante de solidarité


  • Serge Cannasse
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Comment s’orienter dans l’avalanche de publications sur le COVID-19, surtout quand on est interne, donc bien occupé ? C’est au cours d’une garde en soins intensifs que Jessica Richoux réalise le problème. Interne en pneumologie à Marseille, mais actuellement en Inter-CHU à Grenoble, elle en parle à Lucie Bosméan, interne en médecine générale, secrétaire de l’association grenobloise HELPS de prévention des risques psychosociaux des étudiants en médecine. Celle-ci contacte le Dr Alexandre Bellier, médecin de santé publique (CHU de Grenoble) et président de l’association, ainsi que Thibault Secheresse, étudiant en médecine (DFASM3), coordinateur des dispositifs de soutien aux étudiants pour HELPS.

Un site pour s’orienter dans la bibliographie COVID-19

Très rapidement, les quatre montent un projet de veille bibliographique, Bibliovid , proposant une sélection des articles les plus pertinents sur le COVID-19. Chaque article fait l’objet d’une synthèse claire en français, d’une analyse critique de son niveau de preuve et des principales informations à en retenir. Le tout dans une langue accessible à tout étudiant en santé, quel que soit son niveau de formation. Le choix des articles retenus est fait par le coordinateur Alexandre Bellier ainsi que les membres de la cellule de veille composée de cinq internes de santé publique et d’une ingénieure en épidémiologie volontaires.

Ça n’est pas tout : l’architecture, le maintien et l’hébergement du site sont assurés bénévolement par la Fabrique Vingt-Cinq, agence de création numérique marseillaise, qui a conçu une présentation claire et agréable des articles. Enfin, plusieurs institutions ont décidé de soutenir l’initiative : la Société française de pharmacologie et de thérapeutique, la Société de Pneumologie de Langue Française, le Collège National de Pharmacologie Médicale, le Réseau français des centres régionaux de pharmacovigilance, l’Association française des centres d’addictovigilance et le site FlattenCovid, animé par des étudiants toulousains et de même inspiration que Bibliovid.

« Bibliovid est l’une des plus vastes veilles bibliographiques réalisée en langue française. Le site est déjà utilisé quotidiennement en Suisse et au Canada, explique Jessica Richoux. Tout est allé très vite. Cette pandémie suscite une solidarité incroyable, interprofessionnelle, à l’hôpital comme ailleurs. »

Une association pour prévenir les risques psychosociaux

La pandémie sollicite fortement les étudiants en santé. Pour les soutenir psychologiquement, HELPS a élaboré un plan d’action local et national, avec le soutien des syndicats étudiants représentatifs (ANEMF, ISNI, ISNAR, FNESI). Il se compose

- d'une permanence téléphonique à destination des étudiants en santé de Grenoble avec un relai possible vers la médecine du travail, la CUMP (Cellule d’urgence médicopsychologique), des psychologues et psychiatres bénévoles. L'écoute active est réalisée par des étudiants en médecine formés et supervisés. 

- de formations à l'écoute et en communication pour les associations locales souhaitant mettre en place un accompagnement pour les étudiants.

 - d'une campagne d'affichage afin de sensibiliser les étudiants aux risques psycho-sociaux durant cette période délicate.

- de l'identification (par hôpitaux régionaux et en ambulatoire) des conduites à tenir en cas de symptômes COVID19 ou de cas contact, ainsi que des lignes téléphoniques d'information. Elle est destinée aux étudiants grenoblois.

 - d'une fiche à destination des étudiants et soignants qui devront renseigner les proches des patients atteints de coronavirus par téléphone.