COVID-19 : une forte obésité est liée à l’intubation et au décès chez les patients plus jeunes

  • Ann Intern Med

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une étude de cohorte rétrospective, menée auprès de 2 466 adultes hospitalisés pour cause de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), a révélé qu’un indice de masse corporelle (IMC) supérieur ou égal à 40 kg/m2 est associé à l’intubation et au décès, mais seulement chez les patients de moins de 65 ans.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les résultats suggèrent la nécessité d’une surveillance et d’un traitement vigilants pour les patients plus jeunes en état d’obésité extrême.

Méthodologie

  • Une étude de cohorte rétrospective a été menée auprès de 2 466 adultes hospitalisés pour cause de COVID-19 sévère confirmé par laboratoire durant une période de 45 jours dans 2 hôpitaux de New York (10 mars–24 avril 2020).
  • Le critère d’évaluation principal était un critère composite regroupant l’intubation ou le décès dans une analyse du délai avant l’événement.
  • L’obésité a été évaluée comme étant de classe 1 (IMC : 30–34,9 kg/m2), de classe 2 (IMC : 35–39,9 kg/m2) ou de classe 3 (IMC : supérieur ou égal à 40 kg/m2).
  • Financement : Instituts nationaux américains de la santé (National Institutes of Health, NIH).

Principaux résultats

  • Durant un séjour à l’hôpital d’une durée médiane de 7 jours (intervalle interquartile : 3–14), 22 % des patients ont été intubés, 25 % sont décédés, 2 % sont restés hospitalisés et 51 % sont sortis de l’hôpital.
  • L’obésité de classe 3 (par rapport à la surcharge pondérale) a été associée au risque le plus élevé d’intubation ou de décès (rapport de risque [RR] : 1,6 ; IC à 95 % : 1,1–2,1).
    • L’association a été largement observée chez les patients de moins de 65 ans, mais pas chez les patients plus âgés (Pd’interaction par âge = 0,042).
  • L’IMC n’était pas lié aux biomarqueurs de l’inflammation, à la présence de lésions cardiaques ou d’une fibrinolyse à l’hospitalisation.

Limites

  • L’IMC n’était pas disponible pour 28 % des patients.
  • Méthodologie observationnelle et rétrospective.